Cette année est une année particulière en posant ma candidature comme conseiller communal. L’idée germait depuis quelques années déjà avec l’envie de participer, de faire progresser, d’aider. Ma vie familiale et professionnelle me permettent maintenant de consacrer du temps et de l’énergie à cette tâche.

Qu’est-ce que j’apporte ?

Ma personnalité, mon passé, ma vision de la société, ma manière de résoudre des problèmes.

Dans mon parcours professionnel, j’ai travaillé sur des problématiques complexes en collaborant avec des chercheurs de différents pays et en enseignant à divers degrés scolaire. Apportant des points de vues innovants, j’ai, par exemple développé une nouvelle méthode d’imagerie de microscope à force atomique, sensibilité aux logiciels libres, donné un nouvel éclairage à l’espéranto et son influence bénéfique pour les élèves ou promu le dialogue sciences-société et son aspect interdisciplinaire.

Ce que j’amènerai à ma commune est cette manière de travailler, en collaborant et en portant un regard toujours neuf pour trouver des chemins innovants permettant d’avancer efficacement et vers une société la plus humaine et la plus soutenable possible en regard des ressources.

La liste à laquelle je me suis joint se compose de 6 personnes. Dans une tranche d’âge de 30 ans à retraités, avec des affinités très différentes, nous faisons de notre diversité une force. Notre liste se nomme “Cohésion et Diversité”

Pourquoi la diversité ?

La nature nous a doté d’une paire d’yeux. Nos deux yeux regardent vers le même but, mais avec un point de vue différent. C’est cette différence entre les deux yeux qui nous permettent de voir l’Univers dans sa profondeur, de tendre correctement le bras pour réaliser nos actions, de savoir s’il faut contourner un obstacle ou sauter par-dessus, de différencier une montagne d’une petite maquette.

Pourquoi la cohésion ?

Sans cohésion, la diversité serait une coquille vide. Cette cohésion du groupe est visible dans la motivation de chacun à concrétiser les idées des autres et dans l’atmosphère propice à déplacer des montagnes.

Comment ?

Cette force est visible dans notre campagne électorale où nos différences et notre écoute mutuelle nous a permis de diversifier nos actions.

Avec des flyers et posters, nous avons couvert la partie standard d’une campagne. La pandémie nous empêchant de rencontrer les citoyens, de nouvelles idées sont apparues. Nous avons ainsi créé un village virtuel permettant une rencontre entre candidats et citoyens, utilisant une innovation numérique en mettant l’humain au centre.

Le village virtuel est le fruit d’une collaboration entre tous les membres. L’aspect technique est accompagné par un aspect esthétique et traditionnel en y implantant des noms de lieux propre à la commune. Basé sur la plateforme wonder.me et hébergé sur kunejo.ch, nous avons peaufiné ensemble les différents détails.

Pour la petite histoire, kunejo signifie “lieux pour être ensemble” en espéranto.

Future ?

A ce stade, je ne sais pas encore quel sera le résultat des votations, mais je suis certains que si nous passons, nous serons un groupe qui fera avancer la commune vers une modernité teintée de traditions et toujours tourné vers l’humain.

Notre programme a été élaboré autour de ces idées d’humanisme, de modernité et de tradition. L’approche citoyenne des projets communaux, l’utilisation optimale et harmonieuse des espaces, le développement intelligent de la mobilité, la poursuite cohérente et exemplaire en matière énergétique, l’accessibilité aux services publics, le renfort des liens intergénérationnels et le soutien plus actif des sociétés locales ne peuvent être réalisés qu’avec une vision globale de la société. Seuls, nous n’en avons qu’une vision biaisée, ensemble nous embrasserons toute sa complexité et les porterons efficacement.